Je vais vous raconter une histoire qui m'est arrivée récemment. J'étais sur un de mes plus gros évènements de l'année, appelé à réaliser des photos tout au long de la journée. J'avais pris de nombreuses précautions :

  • Boitier doublé.
  • Batteries en stock.
  • 4 cartes SD.
  • Des optiques à foison.

J'étais au top, tout se déroulait bien, les gens étaient accueillants, souriants et je faisais consciencieusement de beaux clichés, dans un cadre idéal. A un moment donné, alors que je regardais les photos du jour, je repassai en mode prise de vue pour faire quelques photos. Revenant un peu plus tard en mode preview, je me rendis compte que j'étais sur la vue calendrier, je zoomai (du moins je croyais) alors plusieurs fois pour repasser en mode vignette. Au bout de deux clics du bouton (le mauvais, la corbeille) la pop-up de confirmation de suppression des photos apparut et je vis s'envoler le travail de la journée. Pris alors d'une sueur froide j'essayais d'éteindre l'appareil (qui ne s'arrête qu'après avoir fini la tâche courante, pour être certain de ne pas corrompre la carte).

Dans un premier temps, saisi d'effroi. Je pris le temps de respirer. J'avais perdu toutes mes photos, deux choix s'offraient alors à moi :

  • continuer ma mission avec pour ne pas gâcher la fête et voir ce qui me resterait le soir.
  • Prévenir le client et tout gâcher.

Je choisis donc naturellement la première solution. Le soir je rentrais chez moi et toutes mes photos furent restaurées (à l'aide d'un utilitaire de récupération), au final plus de peur que de mal.

Mais comment est-ce possible me demandez-vous ? Déjà il faut comprendre le principe d'effacement d'un fichier : lorsqu'un système efface un fichier, il se contente d'effacer son adresse d'un genre d'annuaire, mais à ladite adresse les données restent stockées, tant qu'on ne vient pas réécrire par dessus avec un autre fichier. C'est comme si pour démolir votre maison, on se contentait d'enlever votre nom sur la boite aux lettres.

Leçon n°1 : Une photo n'existe pas tant qu'elle n'est présente qu'à un seul endroit.

Leçon n°2 : Si j'ai effacé des choses par erreur, je garde mon calme, ce n'est pas parce que j'ai effacé que je n'ai plus rien.

Leçon n°3 : Je sors la carte de l'appareil immédiatement après l'effacement je ne prends plus de photo, ni ne copie quoique ce soit dessus, jusqu'à la restauration, voire jusqu'à la livraison des photos.

Leçon n°4 : Je continue à travailler sur une autre carte. (D'où l'importance d'avoir toujours plusieurs carte SD, c'est pas pour le poids que ça pèse).

Leçon n°5 : Lorsque j'ai enfin accès à mon PC, j'installe un logiciel de restauration et je récupère mes photos (sur un autre emplacement de préférence).

Leçon n°6 : Sous aucun prétexte, lors d'une mission je n'utilise la fonction d'effacement. Si mon appareil le permet je la désactive complètement.

Comment